Anne GIRAUDEL

L'experte AEPI

Anne GIRAUDEL

Responsable Communication

Tel.: +33 4 76 70 97 03

Contactez-la

Actualités associées

Finoptim se finance à hauteur de 1,3 M€

Finoptim a réalisé une première levée de fonds de 700 k€...

En savoir plus

Le modèle grenoblois : 150 ans d’innovation

Une proximité géographique source de collaboration : industriels, chercheurs et universitaires collaborent et co-élaborent sur un rayon de seulement 17 km. Grenoble bénéficie d’un effet de site qui favorise les échanges entre les différents acteurs. Entre fleuves et montagnes, Grenoble a su faire de sa géographie contrainte un avantage concurrentiel.

Croiser les compétences, croiser les savoir-faire; une interdisciplinarité inscrite dans les gènes des grenoblois depuis la rencontre des 3 Louis d’or dans les années 1950 :
Paul-Louis Merlin - ingénieur, industriel co-fondateur de Merlin-Gerin, futur Schneider Electric, Louis Néel - enseignant chercheur pionnier de la physique grenobloise, prix Nobel de Physique en 1970 et Louis Weil - physicien spécialisé dans les basses températures n’ont eu de cesse de rapprocher le monde des sciences et celui de l’industrie.

Le rapprochement de l’industrie, de la recherche et de la formation est un modèle d’innovation reconnu. Il est même à l’origine de la politique française des pôles de compétitivité. Dès 2006, Grenoble avait formalisé ce modèle d’innovation avec le campus Minatec et le développe actuellement au sein de GIANT, futur MIT français.

Grenoble, ville laboratoire

Si Grenoble est souvent comparée à la Silicon Valley, c’est peut-être en référence aux exemples suivants :

La naissance de l'informatique

La naissance de l'informatique

En 1952 Jean Kuntzmann, mathématicien enseignant-chercheur grenoblois a su croiser les mathématiques avec la physique, ce qui a donné naissance à l’informatique.
Les grenoblois ont compris depuis longtemps que l’innovation reposait sur une démarche transversale.

Eliot®, la première canalisation intelligente au monde

Eliot®, la première canalisation intelligente au monde

Le partenariat entre le centre de recherche du CEA-Leti et la PME RYB, spécialisée dans les systèmes de canalisations et réseaux polyéthylène a donné lieu à une rupture technologique majeur pour la sécurité, le suivi et l’entretien des réseaux : grâce à l’intégration de puces RFID, les canalisations enfouies sont désormais détectables.
Ce n’est pas la première fois qu’à Grenoble-Isère un secteur traditionnel rencontre une technologie de pointe.

Les gants compatibles avec l’écran tactile

Les gants compatibles avec l’écran tactile

L’industrie gantière a fait l’âge d’or de Grenoble au XIXeme siècle puis a connu de nombreuses difficultés. La société FST Handwear repense le gant comme un accessoire de mode, branché. Depuis 2012 elle conçoit et fabrique des gants dans une matière compatible avec les écrans tactiles.
L’industrie de Grenoble-Isère sait se renouveler pour répondre aux défis de demain.

De l’invention du bouton pression au marché de l’automobile

De l’invention du bouton pression au marché de l’automobile

A l’origine, ARaymond produit des éléments de fixation pour l’industrie de la ganterie et de la chaussure. En 1886, ARaymond invente le bouton pression à rivet. L’entreprise se spécialise ensuite dans la fourniture de fixations par clipsage et s’ouvre à de nouveaux marchés : l’industrie automobile, l’électroménager, l’ameublement, le bâtiment mais aussi plus récemment les dispositifs médicaux et les sciences de la vie avec ARaymond Life. 

Du laboratoire au statut de leader mondial

Du laboratoire au statut de leader mondial

STMicro : Avant d’être fournisseur de composants électroniques pour Microsoft et 1er employeur privé de l’Isère, STMicroelectronics était une spin-off du CEA. En moins de 40 ans, STMicroelectronics est passé avec le soutien des pouvoirs publics du statut de start-up au statut de leader mondial.

GIANT : le modèle grenoblois décliné à l’échelle d’un quartier

GIANT : le modèle grenoblois décliné à l’échelle d’un quartier

Le campus de l’innovation GIANT, Grenoble Innovation For Advanced New Technologies, est un exemple de l’implication des collectivités dans la réussite du modèle grenoblois.
Grenoble est aujourd’hui numéro 1 en nombre de partenariats publics et privés.