Anne GIRAUDEL

L'experte AEPI

Anne GIRAUDEL

Responsable Communication

Tel.: +33 4 76 70 97 03

Contactez-la

Actualités associées

Ambassadeur Alpes Is(h)ere : Jérôme Empereur, PDG de STIPlastics

Pur produit grenoblois, Jérôme Empereur, diplômé de...

En savoir plus

Les centres de recherche nationaux

Le CEA, le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives

Le CEA, le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives

  • Centre à la pointe de la recherche dans les secteurs clés de l’économie : aéronautique, automobile, défense, électronique et multimédia, télécommunication, santé…
  • 4 700 personnes sur le site de Grenoble,
  • 350 M€ de budget par an,

Créé en 1956 par Louis Néel, prix Nobel de physique, le CEA-Grenoble est le premier centre de recherche technologique en Rhône-Alpes.

Installé au cœur d'un environnement scientifique, industriel et universitaire très riche, le CEA Grenoble consacre l'essentiel de ses recherches au développement des nouvelles technologies, dans les domaines de l'énergie, de la santé, de l'information et de la communication. Des batteries électriques aux nanotechnologies en passant par les matériaux et les biotechnologies, le CEA Grenoble est à la pointe de la recherche technologique et participe activement au transfert de ces connaissances vers l'industrie.

… Le CEA est le 2ème déposant de brevets en France, après PSA, mais devant Safran et L'Oréal (INPI 2012).

En savoir plus : www.cea.fr
Le CNRS, Le Centre National de la Recherche Scientifique

Le CNRS, Le Centre National de la Recherche Scientifique

  • Présent dans toutes les disciplines scientifiques,
  • 89 unités à Grenoble, dont 54 laboratoires de recherche, 13 unités de service, 7 fédérations de recherche, 15 groupements de recherche,
  • Regroupant au total 1 690 personnels permanents et 530 non permanents ,
  • 122 brevets déposés depuis 2001,
  • 31 Start-up créées.

Le Centre National de la Recherche Scientifique est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du Ministère de la Recherche. Il exerce son activité dans tous les champs de la connaissance, en s’appuyant sur plus de 1 200 unités de recherche en France.
A Grenoble, la délégation Alpes du CNRS est présente dans toutes les disciplines scientifiques : physique, mathématiques sciences de l’univers, informatique, chimie, biologie, santé environnement, sciences humaines et sociales etc.., et se positionne comme un acteur majeur de la recherche dans les domaines des micro-nanotechnologies et des matériaux. 

Depuis 2001, le CNRS a déposé 289 brevets prioritaires avec des inventeurs de laboratoires de la délégation Alpes et signé 92 licences ; 68 start-up impliquant des travaux issus d’unités du CNRS Alpes ont été créées ; plus de 2100 contrats industriels et européens issus des laboratoires de la délégation Alpes ont été signés (dont 1/3 sont gérés par le CNRS Alpes).

Depuis 2005, 549 projets ANR issus des laboratoires Alpes et gérés par le CNRS ont été retenus pour un montant total de subventions d’environ 82 millions d’euros.

En savoir plus : www.cnrs.fr
Le CSTB, le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Le CSTB, le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

  • Ses missions : améliorer le bien-être et la sécurité dans les bâtiments et leur environnement, et contribuer à la construction de bâtiments propres et efficaces,
  • Spécialisé dans la recherche au niveau de l’énergie, de la santé, de l’environnement, de l’acoustique et de l’éclairage,
  • De nombreux partenariats avec les acteurs locaux de la recherche (CEA-léti ) et de l’enseignement (UJF, UPMF, Grenoble - INP ) et du monde des entreprises,
  • Le CSTB avec un budget de 94,8 M€ est équipé de grands instruments de recherche.

Le CSTB est un établissement public à caractère industriel et commercial. Il compte plus de 900 emplois répartis entre 5 centres en France. Il a pour objectif premier d’améliorer le bien-être et la sécurité dans le bâtiment. C’est ainsi que le CSTB se préoccupe du bâtiment à énergie positive ou habitat intelligent.

Ainsi, le centre de Grenoble se concentre-t-il sur les domaines suivants :

  • Acoustique
  • Caractérisation des matériaux
  • Développement durable : environnement et durabilité

Grâce à ses activités de conseil, il intervient dans la construction des nouveaux bâtiments à haute qualité environnementale dans le but d’optimiser les économies d’énergie dans les matériaux, l’isolation, la ventilation, l’efficacité des systèmes de chauffage et de rafraîchissement, la gestion de l’énergie et d’intégrer les nouvelles énergies dont le photovoltaïque. Le CSTB est l’un des partenaires d’INES , l’Institut National de l’Energie Solaire, de la plate-forme Integra, véritable parc technologique et scientifique dédié au développement durable, et un partenaire actif de du pôle de compétitivité Tenerrdis.

En savoir plus : www.cstb.fr
L'INRA, l'Institut National de la Recherche Agronomique

L'INRA, l'Institut National de la Recherche Agronomique

Dans un contexte climatique, démographique et énergétique complexe, la recherche agronomique doit étudier des enjeux majeurs à des échelles variées. Imaginer la disponibilité et la sécurité alimentaire mondiale en 2050, contribuer à la limitation du gaz à effet de serre d’origine agricole, favoriser l’adaptation de l’agriculture et des forêts au changement climatique non réversible sont autant de préoccupations mondialement partagées. Elles impliquent, entre autres, de connaître les comportements des individus à l’échelle des territoires ou des marchés, d’étudier les liens entre la santé des plantes, des animaux et des hommes, de rechercher de nouvelles voies pour la production d’énergie et de matériaux issus de l’agriculture et d’en limiter en général l’impact environnemental…
Pour cela, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) produit des connaissances scientifiques et accompagne l’innovation économique et sociale dans les domaines de l’alimentation, de l’agriculture et de l’environnement.

En savoir plus : www.inra.fr
L'INRIA, l'Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique

L'INRIA, l'Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique

  • L’Inria a pour ambition d’être au plan mondial, un institut de recherche au cœur de la société d’information,
  • 34 équipes de recherche en Isère, et plus de 600 personnes,
  • De nombreux partenariats avec les acteurs locaux industriels (STMicroelectronics , Bull , Schneider Electric ) et de la recherche et de la formation (CNRS, Grenoble - INP, UJF ,UPMF …)
  • 23 start-up créées depuis 1998, dont Polyspace et Kelkoo, ayant généré plus de 600 emplois.

L’Inria est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du Ministère de la Recherche et du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Créé en décembre 1992, l’Inria Rhône-Alpes fait partie des 6 unités de recherche de l’institut en France.
Les travaux menés à l’Inria Rhône-Alpes s’intègrent très naturellement dans le paysage scientifique local, notamment autour des logiciels et systèmes embarqués sur puces. Les projets avec les industriels locaux sont nombreux, notamment avec STMicroelectronics , Bull , Schneider Electric , Orange, Xerox XRCE …

En savoir plus : www.inria.fr
L'INSERM, l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

L'INSERM, l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

Créé en 1964, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du ministère de la Santé et du ministère de la Recherche.

L'Inserm est le seul organisme public de recherche français entièrement dédié à la santé humaine. Ses chercheurs ont pour vocation l'étude de toutes les maladies des plus fréquentes aux plus rares, à travers leurs travaux de recherches biologiques, médicales et en santé des populations.

La mission première de l'Inserm est de faciliter les échanges entre :

  • la recherche fondamentale, définie parfois comme « guidée par la curiosité », celle dont le but est d'éclairer l'inconnu ;
  • la recherche clinique, celle qui se fait auprès du patient ;
  • la recherche thérapeutique ou diagnostique, dont le but est l'étude des maladies ;
  • la recherche en santé publique, qui s'attache à mieux connaître les mécanismes de la santé par l'étude de groupes de populations notamment.

A Grenoble, l'INSERM dispose d'un centre de recherchequi développe une approche multidisciplinaire des neurosciences : Grenoble Institut des Neurosciences qui regroupe 250 personnes. Des programmes de recherche aussi bien en science fondamentale qu'en applications cliniques et thérapeutiques sont réalisés et concernent différentes pathologies telles que le cancer, la maladie d'Alzheimer, les épilepsies, les maladies neuro-vasculaires, la schizophrénie ou encore la maladie de Parkinson.

L'INSERM est aussi impliqué à Grenoble au sein de l'Institut Albert Bonniotregroupant 250 personnes. L'activité de recherche menée à l'IAB est centrée sur la compréhension des mécanismes fondamentaux qui président aux processus de différenciation cellulaire et tissulaire et de leurs dérégulations pathologiques notamment dans le cadre de l’oncogenèse, c'est-à-dire l'ensemble des facteurs et des mécanismes à l'origine des cancers ou tumeurs malignes.

En savoir plus : www.inserm.fr
L'IRSTEA, l'Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture

L'IRSTEA, l'Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture

Fondé en 1981 sous le nom de CEMAGREF (Centre national du machinisme agricole, du génie rural, des eaux et des forêts), ce centre de recherche a été renommé IRSTEA en 2012.

Les objectifs principaux de l'IRSTEA pour les années à venir sont :

  • la gestion durable des eaux et des territoires,
  • les risques naturels
  • et la qualité environnementale. 
En savoir plus : www.irstea.fr
Le CEN, Le Centre d'Etude de la Neige

Le CEN, Le Centre d'Etude de la Neige

  • Créé en 1959, unité du Centre National de Recherches Météorologiques,
  • Spécialisé dans les études et recherches sur la neige et les avalanches,
  • Des instruments météorologiques de pointe dont un laboratoire d’altitude (1325m) à proximité de Grenoble,
  • Près de 40 années d’archives nivo météorologiques : une mine d’or d’information.

Le Centre d’Etude de la Neige est une unité du Centre de Recherches Météorologiques, basée à Saint-Martin d’Hères et spécialisée dans les études et recherches sur la neige et les avalanches. Créé en 1959, le CEN regroupe 28 personnes et possède un laboratoire de recherche situé au col de Porte à 1325m d’altitude, qui bénéficie d’un enneigement naturel remarquable à proximité de Grenoble. Doté d’une instrumentation météorologique complète dont une chambre froide, le Centre d’Etude de la Neige analyse le déplacement de la neige sous l’action du vent, ou encore l’action du climat sur l’enneigement. Le CEN observe également la neige en 3D en utilisant le synchrotron afin de mieux appréhender ses modèles de métamorphoses et de mécanique. Riche de près de 40 années d’archives de données nivo météorologiques, le CEN est une ressource d’informations pour de nombreux scientifiques français et étrangers qui viennent consulter ces données.

Plus d'information : http://www.cnrm-game.fr/spip.php?rubrique85