S'informer

S'informer

Actualités des entreprises, tissu économique, territoires de Grenoble-Isère

24 mars 2016

Medi’Nov récidive à Grenoble

Pour la deuxième année consécutive, Grenoble a accueilli les rencontres d’affaires Medi’Nov, rendez-vous européen dédié à la conception et à la fabrication de dispositifs médicaux. Organisé les 16 et 17 mars derniers par la société First Connection, en partenariat avec l’AEPI et le cluster Medicalps, et avec le soutien de Minalogic, Lyonbiopôle et du Pôle des Technologies Médicales (PTM), l’événement a réuni plus de 90 exposants, venus présenter leurs technologies innovantes dans différents domaines intéressant la santé : matériaux, électronique, optique, mécatronique, plasturgie, systèmes embarqués, mécanique de précision, etc. 


L’AEPI était exposant sur le salon aux côtés de plusieurs entreprises présentes en Isère : Alprobotic (robotique), Tronics (MEMs), Aryballe Technologies (capteurs), ER2I Ingénierie (concepteur/constructeur), Orthotaxy (dispositifs médicaux logiciels), Stilplastics (plastique injecté), Valtronic (systèmes médicaux et implants).


« L’organisation des rencontres Medi’Nov à Grenoble pour la deuxième année consécutive confirme la dimension stratégique du territoire isérois dans le domaine des technologies médicales, tout en contribuant à accroître sa visibilité en Europe », déclare le docteur Yannick Neuder, président de l’AEPI et vice-président de la Région délégué à l'Enseignement supérieur, à la Recherche et à l'Innovation.

 
Le salon Medi’Nov a a réuni l’an passé plus de 200 participants. Avec une fréquentation en hausse de 30%, cette quatrième édition de Medi’Nov est vue comme une réussite par les organisateurs. Une réussite qui pourrait inciter First Connection à revenir l’année prochaine !

 



LÉGENDE PHOTO / le docteur Yannick Neuder, président de l'AEPI et vice-président délégué à l'Enseignement supérieur, à la Recherche et à l'Innovation, entouré d’Éric Rumeau, directeur général de l’AEPI (à gauche), d’Adeline Ciccolella, chargée de développement économique à l’AEPI, et de Philippe Paliard, ingénieur chez Microlight.