S'informer

S'informer

Actualités des entreprises, tissu économique, territoires de Grenoble-Isère

01 décembre 2015

L’Isère est le département qui dépose le plus grand nombre de brevets par habitants en France

Grenoble, le 1er décembre 2015 – L’Agence d’Etudes et de Promotion de l’Isère (AEPI) constate une nouvelle fois que le département de l’Isère est le département le plus inventif de France : avec un ratio de 7,68 demandes de brevets déposés pour 10 000 habitants, Grenoble et l’Isère se placent loin devant les Yvelines (6,83), les Hauts-de-Seine (6,16) ou encore Paris et l’Essonne (4,11), selon l’Observatoire de la Propriété Intellectuelle de l’INPI. Au total, ce sont 954 demandes qui ont été déposées pour la seule année 2014.

 

 

L’électronique et l’électricité à l’honneur

Sans surprise, le domaine de l’électronique et de l’électricité détient la première place avec 456 brevets déposés en 2014, dont 167 pour le secteur des semi-conducteurs à lui seul. La chimie en totalise quant à elle 134, tandis que le secteur « machines, mécanique et transports » atteint les 150 demandes.*

 

*voir les études publiées par INPI-Observatoire de la Propriété Intellectuelle – Septembre 2015, envoyées sur demande

 

L’innovation, fer de lance du développement économique de l’Isère, mais pas que…

 

« La force du modèle de développement économique de Grenoble-Isère repose sur les liens étroits tissés entre la recherche, l’industrie et l’université » déclare le président de l’AEPI.

D’autres atouts, comme la plus forte densité d’emploi en recherche de France ou une population active jeune et diplômée, complètent cet écosystème d’innovation qui attire chaque année des investisseurs étrangers. Cette capacité d’innovation est un des facteurs d’attractivité des entreprises étrangères.

Des exemples :

  • le leader américain du secteur de l’aéronautique Hexcel, en lien depuis de nombreuses années avec la recherche grenobloise, qui décide de construire sa première usine européenne de fabrication du précurseur du polyacrilonitrile (PAN) tout en renforçant ces investissements sur ses autres sites rhônalpins et crée ainsi un ensemble d’innovation unique en Europe autour de la fibre de carbone ;

  • l’entreprise indienne CG, qui implante son nouveau centre de solutions ZIV Smart Grid, attirée par l’écosystème d’innovation smart Grid / smart city

  • la reconnaissance de l’excellence de la filière numérique avec la mise en place de Digital Grenoble dans le cadre de la French Tech.

 

L’innovation en Isère se traduit également par l’émergence de start-ups prometteuses : 5 d’entre elles ont levé plus de 50 millions d’euros au mois de juin : Aledia, Crocus Technology, Apix Analytics, Squadrone Systems et Exagan.

Grand groupes, PME ou start-ups trouvent de nombreuses solutions pour développer leur business en Isère, et peuvent s’appuyer sur une recherche d’excellence afin d’accroitre leur compétitivité.

 

 

L’Isère en chiffres

  • Des classements prestigieux :
    • le classement Forbes en 2013 a distingué Grenoble comme la 5ème ville la plus innovante au monde
    • Grenoble est l’une des trois villes finalistes du 1er prix de la capitale européenne de l’innovation remis par la Commission Européenne (iCapitale) en 2014
    • FDI Intelligence (groupe Financial Time) a classée Grenoble au 17ème rang de son top 25 des villes du futur et au 5ème rang du Top 10 des « Small European Cities pour la stratégie »
  • Des pôles d’excellence reconnus à l’international :
    • La micro et nanoélectronique : concentre 1/3 des emplois français dans la fabrication des composants électroniques
    • L’informatique et les technologies logicielles : ¼ des emplois du secteur sont consacrés à la R&D
    • Les technologies de l’énergie : la plus importante flotte européenne de véhicules hydrogène est actuellement déployée en Isère
    • Les medtechs et la santé : un pôle scientifique à dominante numérique unique au monde, générateur d’innovations de rupture.
  • Une identité industrielle incontestable :
    • 16% des emplois sont industriels contre 12% en France, pour un département de plus d’un million d’habitants
  • La plus forte densité d’emplois en recherche de France (recherche publique et privée) :
    • 7,1% des emplois selon l’INSEE.
  • Une population jeune et diplômée :
    • 33% de la population iséroise à moins de 25 ans et 30% des plus de 15 ans ont un diplôme supérieur à Bac + 2
    • 1 Grenoblois sur 5 est étudiant
  • Un territoire d’innovation :
    • Plus de 200 start-ups issues de la recherche publiques créées en 10 ans
  • Un dynamisme économique certain :
    • de nombreuses créations d’entreprises chaque année : + 4% en 2014 par rapport à 2013
    • 209 projets d’investissement accompagnés par l’AEPI en 2014 (176 en 2013) dont 23 qui ont choisi l’Isère. Sur 538 emplois créés, 78% sont des emplois industriels.

 

 

Téléchargez le communiqué de presse