S'informer

S'informer

Actualités des entreprises, tissu économique, territoires de Grenoble-Isère

23 septembre 2015

La candidature de Smart Grid Campus en Rhône-Alpes pré-selectionnée

Grenoble, le 23 septembre 2015 - Avec une longue tradition industrielle autour de l’énergie - depuis la houille Blanche jusqu’aux réseaux électriques intelligents -, la Région Rhône-Alpes concentre aujourd’hui à elle-seule près de 40 % des démonstrateurs smart grids français. En bonne position pour construire une structure pérenne autour de son campus des smart grids, c’est avec fierté que les partenaires fondateurs du Campus accueillent la pré-sélection du dossier Smart Grid Campus en Rhône-Alpes.

 

Le projet co-porté par l’Université Grenoble-Alpes et ERDF - Electricité Réseau de Distribution de France -, en partenariat avec le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives  CEA, l’INES - Institut de l’Energie Solaire- , RTE - Réseau de Transport de l’Electricité- , et l’Académie de Grenoble et avec le soutien de Grenoble-Alpes Métropole, la Région Rhône Alpes et les pôles de compétitivités Tenerrdis et Minalogic, se sont réunis pour développer une plateforme dédiée à la recherche et à l'innovation dans le domaine des réseaux électriques intelligents.

 

Après l’examen des candidatures proposées dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt  Campus « Réseaux Electriques Intelligents » lancé en décembre 2014 dans le cadre du programme de la Nouvelle France Industrielle et spécifiquement du chantier « Réseaux Electriques Intelligents », cinq projets ont été présélectionnés le 5 mai parmi lesquels figure Smart Grid Campus en Rhône-Alpes, par un comité d’évaluation composé de quatre scientifiques internationaux indépendants spécialistes du domaine ainsi que des représentants des dix actions inscrites dans la feuille de route de ce plan industriel. Les autres projets encore en lice aux côtés de celui de Smart Grid Campus en Rhône-Alpes sont Livegrid de Paris-Saclay, Neocampus Toulouse, RTI Lille et Smart Campus Nice Sophia Antipolis.

 

Le comité d’évaluation entre maintenant dans une phase d’instruction plus approfondie des périmètres des différents projets. Il va se rapprocher des porteurs des projets présélectionnés pour élaborer un projet commun de mise en place d’une plateforme nationale interopérable, d’envergure mondiale, dédiée à la recherche et à l’innovation dans le domaine des Réseaux Electriques Intelligents. A l’issue de cette dernière étape, les porteurs des projets finalement sélectionnés seront conviés en septembre, à une réunion de remise des labels par les représentants des acteurs de la filière et par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. La spécificité du Campus Smart Grid en Rhône-Alpes réside dans sa capacité à couvrir l’ensemble de la chaîne des réseaux électriques intelligents, en intégrant plus spécifiquement les évolutions du réseau électrique de distribution, et en s’intéressant notamment à la maitrise de l’interface entre le réseau de transport et le réseau de distribution d’électricité.

 

Les réseaux électriques intelligents sont un concept dynamique en perpétuelle évolution, ils sont un outil indispensable à la réussite de la transition énergétique. Les campus Smart Grids visent à devenir des terrains d’expérimentation des idées les plus avancées en matière d’intégration des énergies renouvelables, du stockage de l’énergie, de la maitrise de la demande en électricité, du développement des infrastructures de réseaux électriques,  pour faire évoluer les formations et les adapter à cette évolution, pour créer un catalyseur d’innovation du savoir-faire français, et pour faire émerger des jeunes pousses qui viendront à terme enrichir l’offre de la France à l’international dans le domaine des Réseaux Electriques Intelligents. L’action campus  vise à faire émerger des propositions complémentaires de plateformes expérimentales d’innovation dans plusieurs campus, afin d’offrir un champ d’expérimentation plus ouvert, plus dynamique et plus pérenne que les démonstrateurs classiques. Les campus contribueront également à l’image des réseaux électriques intelligents auprès des étudiants, accueilleront les formations les plus avancées sur ces sujets tout en étant un lieu d’échange, de partage, d’enrichissement mutuel des univers industriels et académiques. L’objectif premier des campus est ainsi de consolider les filières électriques et numériques françaises sur de nouveaux marchés à forte croissance et créateurs d'emplois.

La prochaine étape de labellisation définitive des Campus est positionnée fin 2015.

 

Contacts :

damien.picault@g2elab.grenoble-inp.fr             

didier.micheau@erdf.fr

 

Téléchargez le communiqué